Loi sur la maigreur décembre 2015

Le jeudi 17 décembre 2015, une loi visant à lutter contre la maigreur excessive des mannequins a été adoptée. Cette clause rend obligatoire la présentation d’un certificat médical et la mention « photo retouchée » le cas échéant.

ki

Dans sa précédente version de loi, l’aptitude à être mannequin était basée seulement sur l’Indice de Masse Corporelle (IMC). Ne prenant pas en compte tous les critères nécessaires. La loi s’est alors étendue à d’autres critères : le sexe, l’âge, les habitudes alimentaires, l’absence de menstruations etc.

Depuis le 17 décembre 2015 seuls les médecins peuvent juger de l’état de santé d’un mannequin. Le bilan de santé du mannequin se fait grâce à son IMC qui doit être compatible avec son métier. Cette démarche aboutit à la délivrance d’un certificat médical qui stipule que la personne est apte à exercer dans le domaine du mannequinat.

Toute infraction à cette loi est passible de 6 mois d’emprisonnement et 75000 euros d’amende.

Qui plus est pour lutter contre la maigreur extrême et l’anorexie, les députés ont validé une loi contre les photographies des mannequins dont l’apparence corporelle a été modifiée pour « affiner ou épaissir la silhouette ». Toutes les photographies de ce type doivent porter la mention « Photographie Retouchée ».

L’anorexie est un trouble du comportement alimentaire. Cette maladie touche chaque année en France environ 70 000 personnes, ceux sont des adolescents dans 90% des cas. C’est la pathologie psychiatrique qui présente le taux de mortalité de plus élevé.

Pour conclure, bien qu’un grand nombre de mannequins frôle le seuil de maigreur, défiler sur les podiums ne rime pas avec anorexie. De plus en plus d’organismes luttent contre la pratique pro-ana (Pour l’anorexie) et les agences de mannequins ont tendance à recruter des modèles aux quels les adeptes de mode peuvent s’identifier : Gigi & Bella Hadid, Emma Ratajkowski ou Aslhey Graham  qui sont bien loin de la maigreur extrême.